Comment vivre le divorce de ses parents ?

Conseils

Comment vivre le divorce de ses parents ?

Posted On30 août 2018 0

Lorsqu’un couple bat de l’aile, la vie à deux n’est plus possible et se termine par un divorce. Les enfants sont souvent les premiers à en souffrir. Ce sont souvent les derniers à qui on demande leur avis et pourtant, il est essentiel de tenir compte de leur souffrance pour leur apprendre à remonter la pente.

Accepter l’inévitable

Vous avez supporté les disputes pendant plusieurs mois et maintenant vos parents divorcent ? C’est un véritable tremblement de terre qui secoue tout votre univers entier. Peu importe l’âge, car il a été prouvé qu’il est autant difficile de voir ses deux parents se tourner le dos que ce soit à 5, 10, 20 ou 30 ans.
Le bouleversement est profond puisque c’est l’image du couple idéal qui part en éclat. La disparition du socle familial affecte les enfants et tout ce, en quoi, ils avaient foi disparait du jour au lendemain. L’enfant perd ses repères et peut très mal le vivre. Les enfants de divorcés peuvent avoir de vrais troubles dans leur vie sentimentale. Dans ce cas de figure, il est important de se rassurer, car si vos parents divorcent, cela ne change en rien ce qu’ils ressentent pour vous.

La reconstruction de nouveaux repères

Indispensable. Cette étape est le début d’une longue ascension pour les enfants une fois dépassé le stade de la colère. Certains enfants se sentent même coupables et vont porter la responsabilité de ce divorce sur leurs épaules. Vous ne devez pas hésiter à partager vos craintes, vos peurs avec une personne de confiance (la grand-mère, un grand frère, une tante…).
Les adultes ont plus de faciliter à comprendre, mais inconsciemment vont devoir apprendre à écrire leur histoire sans repère. Certaines habitudes devront en effet être oubliées comme les déjeuners en famille ou les sorties. Il va même falloir composer avec de nouveaux membres qui vont arriver dans la famille, car les parents divorcés auront sans doute envie de recommencer leur vie. Il est donc essentiel de privilégier le dialogue quel que soit la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *